Pas ce soir chéri, des femmes qui déménagent en fanfare! Un grand bol de bonne humeur à consommer sans modération! 

Vous devez installer le lecteur Flash d’Adobe pour voir ce contenu.

 

Mais qu'est-ce donc ? Un groupe de métal hurlant ? Une chorale de jeunes prépubères ? Que nenni... C'est carrément une fanfare ! Mais attention, pas une fanfare comme celle qui siège dans les tribunes du stade Machtens depuis la Préhistoire, non ! Celle-ci est composée d'une vingtaine de dames (et d'autant d'instruments) qui se sont mis en tête de mettre le feu partout où elles passent. Si vous ajoutez à leurs mélodies pétillantes, qui rendraient jovial un fonctionnaire communal qui a trente ans de métier, des costumes à faire pâlir Zizi Jeanmaire, des sourires et des cris de joie lâchés à la foule, vous obtenez un cocktail pêchu et détonant.

À leur tableau de chasse, elles arborent fièrement des reprises de génériques tels que Derrick ou le célébrissime Amicalement vôtre, des grands standards comme Sweet Dreams d'Eurythmics et, cerise sur le gâteau, un mix techno de 2 Unlimited et Salt'n'Pepa ! Quand on vous parle de kitsch, on nage dedans jusqu'au cou ! 

 Extrait de : http://comuse.skyrock.com/ (merci!)